Skip to content

~/maiko.sh Posts

Plesk – Activer la gestion des séparateurs d’adresses mails

Attention ! Ce contenu a été publié il y a 8 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge à l'esprit, son contenu étant potentiellement obsolète.

Jusqu’ici j’avais l’habitude d’utiliser les séparateurs (aussi appelé délimiteurs) d’adresse de courriel. C’est fort pratique et cela permet de mieux organiser sa boîte de courriel tout en permettant de limiter le spam (et d’en connaitre l’origine).

Un séparateur d’adresse de courriel se présente de cette manière :

hello+tag@maiko-bossuyt.eu

En rouge ci-dessous est le séparateur le plus courant et celui que j’utilise. L’utilité d’un séparateurs est de pouvoir ajouter des sortes de tags à la volée. Par exemple, je peux m’inscrire sur le site internet monsupersite.com en utilisant l’adresse de courriel suivant : hello+monsupersite@maiko-bossuyt.eu.

Attention ! Ce contenu a été publié il y a 8 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge à l'esprit, son contenu étant potentiellement obsolète.
Leave a Comment

Installation d’une stack LAMP sur debian

Attention ! Ce contenu a été publié il y a 8 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge à l'esprit, son contenu étant potentiellement obsolète.

Aujourd’hui, nous allons voir ensemble comment installer une stack LAMP (Linux-Apache-MySQL-PHP) sur un serveur sous Debian.

Ce tutoriel se veut être le plus simple et basique possible.

Ce tutoriel va vous permettre :

  • de disposer d’un serveur web (Apache + PHP) de base
  • de disposer d’un serveur de base de donnée MySQL (et de phpMyAdmin, une interface web pour gérer celui-ci)
  • de disposer d’un serveur smtp local (uniquement utiliser pour envoyer des mails depuis vos sites en php)

Ce que ce tutoriel ne va pas vous permettre :

  • connaitre l’ensemble des possibilités d’apache
  • de disposer d’un serveur mail complet (POP, IMAP, SMTP)
  • de disposer d’un serveur ultra-sécurisé et optimisé

Attention ! Ce contenu a été publié il y a 8 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge à l'esprit, son contenu étant potentiellement obsolète.

Attention ! Ce contenu a été publié il y a 8 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge à l'esprit, son contenu étant potentiellement obsolète.
Leave a Comment

MySQL : convertir une table MyISAM vers InnoDB

Attention ! Ce contenu a été publié il y a 10 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge à l'esprit, son contenu étant potentiellement obsolète.

Il y a quelques temps et pour des questions de performances, j’ai eu à convertir une base de données d’une cinquantaine de tables du moteur MyISAM vers InnoDB.

Voici une méthode simple et rapide pour effectuer cette conversion en console et d’une seule commande :

Tout d’abords, simulation afin de voir quels seront les requêtes SQL envoyées au serveurs :

$ DB="LeNomDeVotreBaseDeDonnées"
$ ENGINE="InnoDB" # Mettre InnoBD pour convertir vers InnoDB. Inversement, mettre MyISAM pour convertir vers MyISAM.
$ echo 'SHOW TABLES;' \
| mysql --defaults-file=/etc/mysql/debian.cnf ${DB} \
| awk '!/^Tables_in_/ {print "ALTER TABLE `"$0"` ENGINE = ${ENGINE};"}' \
| column -t

Si tout semble correct, on exécute les requêtes :

ATTENTION :
Je ne prends aucune responsabilité en cas de dommage à votre base de données.
Veuillez TOUJOURS effectuer des sauvegardes dans le cas ou un problème se produirait lors de l’exécution de cette commande.
Il vous appartient de vérifier que votre base de données est compatible avant d’effectuer cette conversion !

L’exécution de cette commande peut être très longues suivant la taille et le nombre de vos tables !

$ DB="LeNomDeVotreBaseDeDonnées"
$ ENGINE="InnoDB" # Mettre InnoBD pour convertir vers InnoDB. Inversement, mettre MyISAM pour convertir vers MyISAM.
$ echo 'SHOW TABLES;' \
| mysql --defaults-file=/etc/mysql/debian.cnf ${DB} \
| awk '!/^Tables_in_/ {print "ALTER TABLE `"$0"` ENGINE = ${ENGINE};"}' \
| column -t \
| mysql --defaults-file=/etc/mysql/debian.cnf ${DB}

Attention ! Ce contenu a été publié il y a 10 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge à l'esprit, son contenu étant potentiellement obsolète.
Leave a Comment

rm: impossible de supprimer — Débordement du quota d’espace disque

Attention ! Ce contenu a été publié il y a 10 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge à l'esprit, son contenu étant potentiellement obsolète.

Dans un cas comme celui-ci :

rm: impossible de supprimer « votre_fichier.rar » : Débordement du quota d'espace disque

Que faire lorsque même un rm –force ne suffit plus ?

Essayez donc ceci :

echo " " > votre_fichier.rar
rm votre_fichier.rar

Ceci aura pour effet de remplacer le contenu du fichier par un espace ( le  »  » ) et vous permettras de récupérer un peu d’espace pour pouvoir effectuer le ménage et supprimer ce fichier et les autres présents sur ce volume.

Merci à @LHercot sur Twitter pour l’astuce !

Attention ! Ce contenu a été publié il y a 10 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge à l'esprit, son contenu étant potentiellement obsolète.
Leave a Comment

#OVHack : récit d’un « petit » CTF organisé par OVH

Attention ! Ce contenu a été publié il y a 11 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge à l'esprit, son contenu étant potentiellement obsolète.

OVH nous à proposé du Lundi 17 juin au Jeudi 20 juin un petit challenge CTF en marge de la Nuit du Hack 2013 : l’#OVHack Contest 2013  !

J’y ai participé et je fais partie des 16 gagnants, à travers ce billet je vous propose de vivre ce challenge de mon point de vue et si vous l’avez tenté sans y arriver, de connaître les solutions aux différents problèmes posés.

Step 1 : « follow the white rabbit »

Sur la page d’accueil de l’#OVHack, on nous indique ceci :

Attention ! Ce contenu a été publié il y a 11 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge à l'esprit, son contenu étant potentiellement obsolète.
8 Comments

Fatal error: Uncaught TypeError: flock(): supplied resource is not a valid stream resource in /var/www/vhosts/maiko.sh/domains/maiko.sh/blog/wp-content/plugins/w3-total-cache/Cache_File_Generic.php:64 Stack trace: #0 /var/www/vhosts/maiko.sh/domains/maiko.sh/blog/wp-content/plugins/w3-total-cache/Cache_File_Generic.php(64): flock() #1 /var/www/vhosts/maiko.sh/domains/maiko.sh/blog/wp-content/plugins/w3-total-cache/PgCache_ContentGrabber.php(2191): W3TC\Cache_File_Generic->set() #2 /var/www/vhosts/maiko.sh/domains/maiko.sh/blog/wp-content/plugins/w3-total-cache/PgCache_ContentGrabber.php(457): W3TC\PgCache_ContentGrabber->_maybe_save_cached_result() #3 [internal function]: W3TC\PgCache_ContentGrabber->ob_callback() #4 /var/www/vhosts/maiko.sh/domains/maiko.sh/blog/wp-content/plugins/w3-total-cache/Util_Bus.php(21): call_user_func() #5 /var/www/vhosts/maiko.sh/domains/maiko.sh/blog/wp-content/plugins/w3-total-cache/Generic_Plugin.php(554): W3TC\Util_Bus::do_ob_callbacks() #6 [internal function]: W3TC\Generic_Plugin->ob_callback() #7 /var/www/vhosts/maiko.sh/domains/maiko.sh/blog/wp-includes/functions.php(5420): ob_end_flush() #8 /var/www/vhosts/maiko.sh/domains/maiko.sh/blog/wp-includes/class-wp-hook.php(324): wp_ob_end_flush_all() #9 /var/www/vhosts/maiko.sh/domains/maiko.sh/blog/wp-includes/class-wp-hook.php(348): WP_Hook->apply_filters() #10 /var/www/vhosts/maiko.sh/domains/maiko.sh/blog/wp-includes/plugin.php(517): WP_Hook->do_action() #11 /var/www/vhosts/maiko.sh/domains/maiko.sh/blog/wp-includes/load.php(1270): do_action() #12 [internal function]: shutdown_action_hook() #13 {main} thrown in /var/www/vhosts/maiko.sh/domains/maiko.sh/blog/wp-content/plugins/w3-total-cache/Cache_File_Generic.php on line 64